Le forum traitant d'armes de munitions et de tir sportif
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Edgar William Brandt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Franck



Nombre de messages : 259
Age : 70
Localisation : Ville-la-grand
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Edgar William Brandt   Mar 9 Fév - 20:38

Edgar William Brand voit le jour le 24 décembre 1880 à Paris,fils de Charles Brand est de Betsy Emma Bas.
Son frère Jules naît deux ans plus tard.
Après avoir décroché son certificat d'études primaires, il entame une formation de quatre ans à l'école nationale professionnelle de Vierzon.
Son frère l'y rejoindra un an plus tard.
A l'issue de cette formation de niveau,Edgar passe son brevet de technicien supérieur en Juillet 1898.
Il accomplit son service militaire au 153e d'infanterie à Nancy.
Il se spécialise dans la ferronnerie d'art,son talent et son inlassable créativité contribuent à asseoir rapidement la notoriété.
Il épouse Renée Largaud. de cette union naîtront, Jane 1905 et Andrée 1907.
En 1914 Mr Brand et son régiment rejoigne le front de l'est à Toul puis le front nord.
Dès le début de la guerre,force est de constater que l'armée manque d'arme pour lutter contre des positions enterrées ennemies et capable de rivaliser avec les mortiers de
l'armée Allemande.
Il développe des idée pour L'artillerie de tranchée. Ses travaux séduise ses supérieur qu'il se voit détaché par son unité fin 1914 pour promouvoir le développement du mortier.
Le 27 Juillet 1915, après des essais de tir réussis, L'armée commande à la société H & J Brand de Crosne 500 mortiers Mod. 1915.
Pas satisfait des résultats obtenus,Edgar Brand crée le modèle 1916, version perfectionnée et simplifiée du modèle 1915.
En Janvier 1918 lors d'un tir de démonstration Edgar brand est grièvement blessé.
Le 15 Août 1919 François,le fils d'Edgar voit le jour.
Il sera actif d'ans l'entreprise en France et,plus tard,en Suisse.

Mortier à air comprimé de 60 mm Brand Mod.1915
Poids total: 30 Kg.
Poids de l'obus: 950 Gr.
Portée: 420 M



Dans les années 20, les affaires étant prospères, Edgar Brand érige un nouveau bâtiment à Paris boulevard Murat.
Et naturellement,il l'orne des créations de son atelier.
De nombreuse commandes sont passées à l'atelier Brand.
( Par exemple le recouvrement de la flamme éternelle sur la tombe du soldat inconnu de l'arc de triomphe.
Edgar Brand est fait chevalier de la légion d'honneur le 14 février 1921 pour ses services.

A suivre
Revenir en haut Aller en bas
Franck



Nombre de messages : 259
Age : 70
Localisation : Ville-la-grand
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: Edgar William Brandt   Jeu 11 Fév - 15:04

En 1923 il remporte un appel d'offres pour un nouveau mortier*et se voit confier la réalisation du projet sur une durée de quatre ans.
E.Brand remanie le mortier de 8,1 cm développé et breveté par l'Anglais Sir Wilfred Stokes pendant la 1e guerre mondiale.
Ces améliorations porte sur un nouvel obus à ailettes en versions légère et lourde ainsi que des améliorations du tube,de la plaque de base,du bipied et du dispositif de visée.
Ces transformations débouchent en 1927 sur le premier mortier de 8,1 cm Stokes-Brand,qui sera protégé par un grand nombre de brevets en France,en Allemagne,en Grande-bretagne aux USA et aussi en Suisse.
En 1927 et 1926 voit la marque " APPAREILS ELECTROMENAGERS BRAND",qui témoigne de la créativité et de la polyvalence d'Edgar Brand.
Des journalistes ne tardent pas à apprendre qu'un nouveau mortier est en construction,tout comme le major Suisse Gustav Däniker, qui publie en 1931 en Autriche un article élogieux sur le sujet. La Confédération Suisse entame des négociations avec Edgar Brand en 1930 en vue de tester ce mortier.
Il porte sur la fabrication et l'utilisation du mortier ainsi que de ses munitions en Suisse.
Le contrat de licence prévoit la forniture de 50 pièces et leurs accessoires pou un total de 1.750.000 Fr Suisse.
En Suisse,la version est dotée d'un tube plus long avec un dispositif de visée amélioré,mais aussi plus complexe fabriquée par la fabrique fédéral d'arme de berne en tant que
lance-mines de 8,1 cm 33 et introduit dans l'armée.

Dès le milieu de l'année 1932, des essais sont menés avec un lance-grenades court de la fabrique de munitions d'Altdorf,un lance-grenades de 5 cm ainsi que des grenades à fusil,
toute étant comparées à la nouvelle munition du lance-mines de 8,1 cm.
A partire du milieu l'année 1933,on fait des essais d'une grenade à main et à fusil combinée du système Weszycki pour être tirée avec des tremblons depuis le MOUSQUETON 1911 et ultérieurement avec le MOUSQUETON 1931
et ultérieurement avec le MOUSQUETON 1931 avec le tromblon du système Brand. Les deux grenades à effet explosive et à fragmentation sont tirées avec une cartouche pour fusil 1911 normale.
Apprè des essais à la troupe dans les années 1934 et 1935 à Walenstadt on renoncer à les introduirais,mais les essais avec un tromblon emboîtable de faible poids ( 440 gr) pour le système Brand contre ( 1 kg 850 ) pour le système Wezyycki constitueront la base du développement de la grenade à fusil Mod.1944

A suivre


Revenir en haut Aller en bas
Franck



Nombre de messages : 259
Age : 70
Localisation : Ville-la-grand
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: Edgar William Brandt   Dim 14 Fév - 20:37

Vu le succès important du Mortier de 8,1 Cm,il décide d'élargir la gamme de produits de ses nombreuses fabriques eh France et publie en 1936 un catalogue d'armes qui contient différents mortiers,dont des prototypes d'un mortier de 12 Cm,des grenades à fusil des bombes d'avion,des moteurs Bagnolio multicarburants.
Le Front populaire de Léon Blum en 1936, toutes les usines d'armes d'Edgar Brandt sont nationalisées.
Il se met alors à la recherche de nouveaux appuis sûrs à l'étranger en raison de l'incertitude liée à la politique,toutefois il continue de réinvestir les moyens finassiers qu'il a reçus à titre de compensation ( Usines à Nantes,Jurançon,Laval et Ferté-Sanit-Aubin.
Le 9 décembre 1936,il demande à deux délégués d'inscrire au registre du commerce de la ville de Fribourg (Suisse) chargée de l'exploitation de brevets.
Le 8 avril 1938.C'est la société anonyme de constructions mécaniques du Léman à Genève (Suisse) de voir le jour.
C'est aussi en 1938 que la Société anonyme Belge de mécanique et d'armement est fondée à Bruxelles.
D'autres lien commerciaux avec la Confédération Suisse d'ébouchent sur la livraison en 1938 sur de la munitions de 4,7 Cm, de munition pour mortier de 8,1 Cm, mortier de 12 Cm
avec munitions plus du matériel pour un prix de 128.000 francs,livraison et facturation ont lieu en 1939.
( La base de la fabrication du mortier lourd de 12.Cm Mod.1941 de l'armée suisse sont jetées.)
En 1939 Mr Edgar Brandt se rend aux Etats-Unis ou il possède l'entreprise " Ferro-Brandt" à New-York. Voyage qui a pour but de la fabrication sous licence du mortier de 60 mm et 81 mm aux Etat-Unis.
Au milieu de sont voyage,un télégramme lui annonce l'imminence de la guerre et il regagne l'Europe.
Des premiers contacts sont noué entre Mr Edgar Brandt et Mohaupt père et fils.
Après avoir tenté et sans succès d'entrer avec le gouvernement Français,Heinrich Mohaupt cède l'exploitation exclusive des brevets pour la France à Edgar Brandt.
Des essais et développements prometteurs ont lieu entre octobre 1939 et la capitulation de la France le 22 Juin. Des démonstrations devant le autorités française.le 18 février 1940 à Bourges et le 10 Juin 1940 à Satory devant l'Etat-major, une grenade à fusil est tirée avec un MAS 36 parvient à mettre un char hors de combat.
Cette invention doit rester confidentielle.
A la suite de la défaite de la France,les essais et préparatifs de production sont transférés en zone libre à Pau.
Le ministre de la défense réfugié à Vichy autorise Edgar Brandt à transmettre ses licens d'utilisation ( Avec les licences de Mr Mohaupt) aux gouvernements des Etats-Unis et de Grande-Bretagne

A suivre
Revenir en haut Aller en bas
Franck



Nombre de messages : 259
Age : 70
Localisation : Ville-la-grand
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: Edgar William Brandt   Lun 22 Fév - 17:56

En août 1940, E.Brandt demande à son ingénieur,le colonel Delalande de se rendre aux USA avec les
documents sur les charges creuses.
Il participe au développement du bazooka M1. le 18 août 1944 les Etats-Units lui décernent le titre
Citation for the legion of merit,plus hard il set nommé Officier de la Légion d'honneur.
Juste avent l'invasion de la zone libre en novembre 1942.
Edgar Brandt et sa famille s'installe à Genève en Suisse,où se trouve sa société CML.
Le 18 novembre 1943. A Valduz,au Liechtenstein il fonde,via son avocat, la société " Anstalt für die
Entwicklung in Erfindungen und gewerblichen Anwendungen = ENERGA..
Le 10 février 1944,il dépose en Suisse un brevet en tant qu'inventeur pour une grenade à fusil à charge creuse au nom de ENERGE et dépose ensuite des demandes de brevet,en France,aux Etats-
unis et en Allemagne.
Compte tenu du manque de moyens antichars,la possibilité d'avoir une grenade à fusil à charge creuse donne de l'espoir aux soldats Suisse.
Cette grenade est en mesure de mettre hors de combat un char modernes à courte distance de 60 m maximum. Cette grenade à fusil de 800 Gr tirée avec une cartouche propulsive spéciale en mesure de perforer 100 à 130 mm d'acier.
Le contrat prévoit la livraison de grenade à fusil avec les pièces nécessaires ainsi que des équipements de lancement pour les mousquetons 1931.
En Suisse,l'introduction de cette "grenade antichar 44"est la terre natale des grenades antichars à charge creuse performantes et le premier pays où elles ont été introduites.


A Suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Franck



Nombre de messages : 259
Age : 70
Localisation : Ville-la-grand
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: Edgar William Brandt   Mer 24 Fév - 17:59

En janvier 1945 E.Brandt demande à la Confédération de pouvoir livrer des échantillons de grenades à
fusil à la Suède et à la France qui avait été libérée.
Après de longues discussions,il est convenu qu'une licence peut être octroyée à la Suède et à la France,mais à la condition que les dessins du STM (1) ne parte pas à l'étranger.
En septembre 1945,à la suite d'un accord entre E.Brandt et le STM,la liste des pays intéressés par les
grenades à fusil est élargie à la Grande-Bretagne,les Pays-Bas, les USA, la Belgique, le Danemark,
la Norvège,L'Italie,la Grèce, Le Luxembourg,et divers pays.
En 1946 Mr.Brandt développe de nombreux projets et idées qu'il soumet au STM.
Un courrier du chef du STM communique à E.Brandt:", Nous sommes débordés pas le nombre élevé de propositions,par conséquent,nous ne poursuivons que le remplacement des fusées de grenades à
fusil commandé. 100.000 exemplaires.
Eventuellement la poursuite des grenades à fusil,les armes de type bazooka avec obus antichar pro-
pulsé.
En 1947 avec une série d'idées et de développements importants.
Ainsi le procès-verbal d'une réunion en janvier 1947 au STM entre Edgar Brandt son fils François,
Le colonel brigadier (2) de Wattenwyl et le colonel Kardolfer du STM reprend la liste des propositions de la société CML.

1: Grenade antichar à fusil de 75 mm
2: Grenade antichar à fusil de 98 mm
3: Arme de lutte antichar de 105 mm tube d'épaule avec obus avec propulseur de 3,2 Kg
4: Arme de lutte antichar tube d'épaule avec recul freiné pour obus sans propulseur.
5: Obus antichar de 105 mm pour tube rayée ( Canon d'infanterie de 47 mm).
6: Mortier de 55 mm.
7: Fusée instantanée avec armement retardé pour les grenades antichars à charge creuse.
9: Grenade à fusil rebondissante après l'impact et explose.
8: Grenade à fusil normal ou avec charge creuse et avec régulation de distance.
10: Obus de 3,3 Kg à forme balistique améliorée pour mortier de 81 mm.
11: Obus de 4 Kg pour mortier de 81 mm avec une distance de tir de 1,8 Km.
12: Obus de 11 Kg pour mortier de 81 mm avec une distance de tir de 1 Km.
13: Obus de 11,2 Kg aérodynamique pour mortier de 12 Cm avec 2,9 Kg d'explosif.
14: Obus de 15 Kg pour mortier de 12 Cm avec 5 Kg d'explosif,distance de tir 5,8 Kg.

Ces projets ont été mis en oeuvre au cours des années suivantes en Suisse et à l'étranger,parfois
sous un forme modifiée.
Le 10 janvier 1947 le STM confie à la CML le développement et la mise à disposition d'une grenade
antichar améliorée ( Pz. WG ) avec des variantes de poids de 900 Gr à 1 Kg.
A la suite du manque de crédits de développements du STM, la société CML déclare prête à livrer la munition non chargée gratuitement.
Peut de temps après,ces développements débouchent sur la Pz WG 48 avec une capacité de perforation nettement meilleur.

Grenade antichar 48 ( Pz WG 48). Grenade antichar 44 (Pz WG 44).
Diamètre de la tête 80 mm Diamètre de la tête 95 mm
Capacité de perforation 205 mm Perforation 147 mm

A suivre


Revenir en haut Aller en bas
Franck



Nombre de messages : 259
Age : 70
Localisation : Ville-la-grand
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: Edgar William Brandt   Ven 26 Fév - 14:31

En février et mars 1947, Le STM (Colonel Kardofer) et le service juridique pèsent le pour et le contre
pour une autorisation générale à Edgar Brandt.
Au final,E.Brandt doit se résoudre à ne pas se voir décerner d'autorisation générale mais uniquement des autorisations fabrication et d'exportation d'échantillons au cas par cas mais avec l'interdiction des
produits finies.
A la fin de guerre la Suisse et particulièrement la fabrique de munition de Thoune,tente tout comme
la Suède de copier le Panzerfaust 60 allemand, mais sans succès étant donné le manque de connais-
sances dans la construction de charge creuses et de propulsions.
En 1944 germe l'idée d'une grenade antichar lourde d'un poids de 2 Kg et avec une vitesse de plus de 100 m/s pour l'utiliser sur l'arquebuse antichar de 24 mm Mod. 1941,projet arrêté après
quelque tirs d'essai.
Après la guerre arrive les premières informations sur le bazooka américain.
Elles réveillent le souhait d'une arme d'épaule pour la défense antichar,exprimé à l'égard de d'Edgar
Brand. La CML planche d'abord sur une nouvelle arme de 10,5 Cm mais change à l'issue des résultats positifs obtenus avec les grenades antichars à fusil à charge creuse et de calibre plus petit déjà existant..
Les travaux de développement étaient centrés sur un obus à charge creuse conçu par Mr.Edgar Brandt qui fut ensuite employé comme roquette à charge creuse Mod.50.
Les premières variantes de Lances-roquettes-antichars aux calibres de 7,5 Cm, 7.7 Cm et 8.2 Cm
possèdent un tube d'une pièce dont les longueurs sont comprises entre 1,5 m et 2 m, ce n'est
qu'à l'issue d'essais fait en 1949 qu'il est décidé de passer du calibre 8,2 Cm aux calibre 8,3 Cm.
Compte tenu de l'urgence une première petit commande est passée avec la CML dès le 30 Juin 1949
alors que l'on ne connaît pas la configuration définitive de celle-ci qui sera avalisée par la commission de la défense national Suisse en janvier 1950.
Le PV daté des 17 et 18 janvier 1951 mentionne:
La première série des 2000 tubes roquettes est déjà en fabrication.Certains manquements doivent encore être levés. Le contrat de licence entre la Confédération et la société CML ne suivra que le 24 janvier 1951.
L'année 1951 peut être considérée comme l'année d'introduction officielle du tube roquette acquis en tout à 5550 exemplaires.
L'arme définitive, du tube roquette de 8,3 Cm présentait les caractéristiques suivantes.

Longueur de l'arme prête au tir : 194 Cm
Longueur du tube repliée : 103 Cm
Poids avec lunette et bouclier : 14 Kg
Vitesse initiale : 200 m/s
Distance d'engagement sur but mobile: 200 m
Distance d'engagement sur but fixe : 300 m

Le perfectionnement du tube lance roquette de 8,3 intervient en 1953.
Le souhait d'un tube plus court et plus léger pour les achats complémentaires conduit à se tourner vers les fabrications de ce type,effectuées par E.Brandt,qui avaient faite leur apparition en Belgique et en France.Produite en Belgique par MECAR et en France dénommée LRAC de 73 produite par la
DEFA,en raison de leur construction plus légère,les deux armes ne pèsent que 7 Kg.
Après une visite de Mr.E.Brandt à Berne,le chef du STM demande à la société CLM,une offre pour une arme antichar légère d'un poids d'environ de 250 Kg avec une Vo d'environ 300 m/s et avec un
calibre de 90 mm. Elle devait pouvoir être utilisée avec des charges creuses contre des chars,mais
aussi remplacer avec une munition explosive,le canon d'infanterie de 47 mm contre des cibles
d'infanterie,avec l'utilisation de l'affût du canon antichar de 47 mm Mod.41 et la hausse des exigences à une vitesse de 500 m/s,la société CML développe le canon antichar de 9 Cm Mod.50 avec une Vo de 650 m/s.
En tout 520 pièces de ce type seront fabriquée par les ateliers de construction de Thounbe
A la condition pour pouvoir utiliser un canon plus court est cependant de pouvoir disposer d'une propulsion plus rapide et brûlant plus proprement,qui sera disponible avec la roquette à charge creuse Mod.57 à allumage mécanique,puis avec la roquette à charge creuse à allumage électrique,
deux développement d'Edgar Brandt.
Le développement du tube roquette de 8,3 Cm Mod.58 d'une longueur totale de 1,3 m avec un poids de 7,5 Kg est effectué par la fabrique fédérale d'armes de Bern en références aux développement en Belgique et en France.
En tout 10.000 armes de ce type sont achetées.

A Suivre
Revenir en haut Aller en bas
Franck



Nombre de messages : 259
Age : 70
Localisation : Ville-la-grand
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: Edgar William Brandt   Mar 1 Mar - 16:30

Comme Mr. E. Brandt effectue de nombreux développement pour l'armée suisse en collaboration avec le STM, le dépôt d'une série de brevets par Edgar.Brandt ne suivra qu'après la fin des développements.
Le perfectionnement du canon antichar de 9 Cm Mod.50 par CML a donné vie au canon 9 Cm Mod 57, avec un frein de bouche qui
luit permet de tirer la nouvelle munition à une vitesse initial de 660 m/s avec une perforation améliorée.
L'enlèvement du frein de bouche permet aussi le tir des munitions du canon antichar Mo.50.
En tout 250 canons de ce type seront fabriquées par les ateliers de construction de Thoune.
Comme les grenades antichars conçues pour les mousquetons ne sont plus utilisables avec le fusil d'assaut Mo.57 et que la capacité de perforation ne satisfait plus aux exigences,des nouvelles solutions s'imposent. Le plus simple est d'exploiter les synergies avec la nouvelle roquette à charge creuse à allumage électrique de développement au sein de la société CML et destinée au tube
roquette de 8,3 Cm. Une charge propulsive supplémentaire est placée dans le tube à ailettes, conférant à la grenade une vitesse
initiale nettement plus élevée. L'embouchure du canon du fasse. Mo.57 présente un diamètre 22 mm conformément aux normes internationales de sorte que les grenades à fusil peuvent être enfoncées directement.
en 1955 Edgar Bandt informe le STM qu'il à fondé à Valduz une fondation appelée Sulcania, chargée d'administrer les bien familiaux. Son règlement est prévu pour empêcher que les héritiers ne perturbent arbitrairement la poursuite des activités de la
Société CML..
En 1955 E.Brandt décide d'offrir un cadeau à sa patrie la FRANCE avec un certain nombre d'anciens collaborateurs en ferronnerie pour restaurer avec eux la grille en fer forgé monumental de la " Cour de marbre " du château de Versailles qui mobilise 12
artisans forgerons. Elle sont inaugurée en 1956.
Aussi en 1956 E.Brandt acquiert l' entreprise Hotchkiss,qu'il rebaptise Hotchkiss-Brandt.
Après avoir été nommé en 1921 Chevalier de la légion d'Honneur et se voit décerner en 1957 le titre de Commandant de la légion
d'Honneur pour l'oeuvre de sa vie.
Conformément à la volonté de E.Brand, la CML est restée active dans le domaine du développement d'armes,elle est placée sous la direction de Mr.Wymann.
Le 9 Janvier 1961 une réunion de la direction de l'entreprise CML se tient à Genève avec les représentants du STM,avec la présence de Mr.François Brandt..
Mr. Vogt et Mr. Denoix sont sur le point d'édicter un nouveau règlement concernant cette collaboration.
Les représentants du STM rappellent que depuis 1944,l'entreprise CML a reçu pour 92,6 millions de francs suisse de commandes,ce
que qui représente une moyenne annuelle de plus 7 million de francs suisse.
D'autres développements majeur sont en cours d'élaboration.

L'Empire d'Edgar Brandt dans le domaine de l'armement.

Dans tout les cas vérifiables,les idées de développements et les brevets provienne d'Edgar Brandt et de ses collaborateurs,
Paul Denoix.   Paul jean-marie.   René Delalande et ultérieurement à partir de 1962 Boris Batou.
Les brevets ont été exploités entre 1936 et 1950 par L'entreprise SAGEB de Fribourg et de 1943 à 1967 par l'entreprise ENERGA de
Vaduz, au liechtenstein.
Aucune information n'a pu être trouvées sur d'exploration des brevets par la l'entreprise  TAMERLAN à Valduz.
Les brevets mentionnés ont été pour fabriquer des armes et des munitions dans de nombreux pays.
A ce titre, les deux entreprises belges MECAR et PRB ( Poudrerie réunies de Belgique )ont joué un rôle important.Toutefois,l'implantation en Suisse a certainement joué un rôle particulier,étant donné qu'Edgar Brandt a d'abord soumis une grande partie de ses idées aux autorités suisse.
Cela demandait beaucoup de confiance de la part d'Edgar Brandt,vu que souvent,les demandes de brevets n'intervenaient que bien
plus tard et qu'il fallait donc que la STM et les régies impliques  dans la fabrication tiennent secrets les résultats des développements .
Edgar Brandt décède en Suisse le 17 janvier 1963.


(1) STM = Service technique militaire
(2) Mortier = lance-mine en Suisse



http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=746831LM2.jpg][/URL]


stingpics.net/viewer.php?id=276603LM3.jpg][/URL]






Revenir en haut Aller en bas
Franck



Nombre de messages : 259
Age : 70
Localisation : Ville-la-grand
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: Edgar William Brandt   Mar 1 Mar - 16:41

Photo 1 : Mortier à air comprimé de 60 mm Brandt modèle 1915.
Plusieurs pompe manuelles étaient utilisées pour générer la pression nécessaire.
Poids total : 38 Kg
Poids de l'obus: 950 Gr
Portée : 420 m

Photo 2 : Mortier de 8,1 Cm modèle 1930 utilisé par l'armée Française
La flexibilité en termes de choix de position est visible…





FIN
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Edgar William Brandt   

Revenir en haut Aller en bas
 
Edgar William Brandt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Edgar Allan Poe
» Wallace, Edgar
» [Dietrich, William] Les pyramides de Napoléon
» [Boyd, William] Un Anglais sous les tropiques
» Wallace, Edgar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ARMUNITIONS :: armes légères :: divers (armes blanches , antichars , grenades..)-
Sauter vers: