Le forum traitant d'armes de munitions et de tir sportif
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sten

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vincent
Admin


Masculin Nombre de messages : 2100
Age : 31
Localisation : Vendée
Emploi/loisirs : Armes en tous genre
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Sten   Jeu 23 Oct - 18:26

Je croyais qu'il y avait un post sur les Sten, mais j'en ai pas trouvé, alors j'en fait un petit !


Le pistolet mitrailleur Sten a marqué l'imaginaire collectif par sa forme caractéristique due au chargeur en position latérale. Sa rusticité, son maniement aisé et son parachutage aux mouvements de résistance à la fin du conflit en ont fait le symbole de la lutte armée de la Résistance européenne durant la Seconde Guerre mondiale.

Le P.-M. Sten se caractérise surtout par sa simplicité de fonctionnement (culasse percutante non calée) et de fabrication (emboutissage) qui permet une production rapide de masse à faible coût. Il est également beaucoup plus léger que les autres pistolets-mitrailleurs de l'époque (2,95 kg à vide contre 3,97 pour le MP40 allemand).

Son nom vient de l'association des initiales de ses inventeurs (Shepherd et Turpin) et des deux premières lettres de England. Simple à utiliser, aisé à produire et d'un coût modique, le P.-M. Sten a été fabriqué, dans ses différentes versions, à près de quatre millions d'exemplaires entre 1941 et 1945 par des arsenaux et des entreprises privées britanniques (comme la Birmingham Small Arms Company Limited ou BSA), canadiennes et néo-zélandaises.



Le pistolet-mitrailleur, considéré depuis la guerre de 1914-1918 comme une arme de tranchée, ayant démontré, en 1939-1940, une nouvelle efficacité dans les "zones denses" urbaines et forestières (Finlandais contre Soviétiques), dans l'infanterie mécanisée et aéroportée (Allemands contre Alliés occidentaux), l'armée britannique s'est rendu compte qu'elle ne disposait d'aucune arme de ce genre. Elle adopte alors, à la hâte, une copie du MP28/II allemand : le Lanchester Mk 1/1*. Dans le même temps, le major Reginald Shepherd et l'ingénieur Harold Turpin, travaillant pour la Royal Small Arms Factory d'Enfield, créent une arme simple à culasse non calée, fonctionnant par utilisation de l'inertie et d'un percuteur fixe (l'étui de la cartouche repoussant la culasse en arriére lors du départ du coup), dont les composants peu nombreux peuvent être facilement usinés par différents sous-traitants : le Machine Carbine (Submachine Gun) Sten Mark I qui entre en service en juin 1941 et sera produit à environ cent mille exemplaires. Cependant, une version beaucoup plus courte, légère et maniable remplace rapidement la première : le Sten Mk II qui, fabriqué à plus de deux millions d'exemplaires en trois ans, représentera la famille d'armes tout entière.



Le P.-M. Sten Mk II apparaît doté d'un bon canon en acier enveloppé d'une chemise perforée sur la moitié de sa longueur, d'un magasin lateral permettant d'obturer l'ouverture en l'absence de chargeur, d'une longue culasse prolongée d'une crosse tubulaire en arceau repliable, d'un pontet protégeant la queue de détente, d'un levier d'armement, d'un sélecteur de tir (coup par coup ou rafales) et d'une bretelle de toile.

* Masse du PM non chargé :
o Mark 1 : 3,85 kg ;
o Mark 2 : 2,95 kg ;
o Mark 3 : 3,16 kg ;
o Mark 5 : 4,2 kg ;
* Masse du chargeur plein : 0,7 kg ;
* longueur totale : 895 mm (Mark 1) puis 762 mm (Mark 2/3/5) ;
* longueur du canon : 196 mm ;
* calibre : 9 X 19 mm Parabellum ;
* vitesse initiale : environ 380 m/s ;
* portée pratique : 50 m (visée fixée à 100 yards) ;
* cadence de tir maximale : environ 550 coups/mn ;
* chargeur : 32 coups.

Très efficace à courte portée (surtout jusqu'à 25 m), le P.-M. Sten n'a pas été très populaire auprès des soldats britanniques à cause de son aspect trop rustique, mais aussi pour deux raisons liées à son fonctionnement. Si le second problème, dû à un crochetage incertain du levier d'armement en position arrière, n'a jamais vraiment été résolu, le premier a pu être considérablement réduit en entraînant les servants à ne charger que 30 cartouches au lieu de 32 et surtout à ne pas tenir l'arme par le chargeur (comme on le voit au cinéma !), ce qui perturbe le système d'alimentation, mais par la chemise sur le canon malgré la chaleur dégagée.


Autres versions

Outre le Mk I et le Mk II standard, a été fabriqué, à plusieurs milliers d'exemplaires pour les forces spéciales, un Mk II S (Silencer) à silencieux intégré (rare sur un P.-M. à l'époque), presque inaudible à quelques mètres, mais à la portée pratique considérablement réduite.


En beaucoup plus grand nombre, a été produite, de 1943 à 1944, une nouvelle version Mk III aux mêmes caractéristiques générales, mais un peu plus lourde et surtout d'un seul bloc.



Deux nouvelles versions encore plus compactes, destinées aux parachutistes, les Mk IV A et B sont restées à l'état de prototypes en 1943.

Une dernière version, mieux finie avec une crosse et une poignée-pistolet en bois pour séduire les troupes britanniques, est apparue sans grand succès en 1944 : le Mk V (le Mk VI étant le même modèle avec silencieux).

MK I :



MK II :




MK III :



MK IV :



MK V :




MK VI ( silencieux ) :





Utilisation


Le P.-M. Sten a surtout été employé par les troupes de l'Empire britannique (Britanniques, Canadiens, Australiens, Néo-Zélandais, etc.). Il a été particulièrement apprécié des commandos qui avaient besoin d'une arme compacte à grandes puissance et cadence de tir à courte distance. Même les commandos allemands préféraient souvent un Sten de prise à leur lourd MP40 pourtant plus fiable !

Facile à démonter et à entretenir, pouvant être aisément dissimulé, d'un emploi très simple, il a également été très répandu dans les mouvements de résistance européens, en particulier dans les maquis, grâce aux parachutages britanniques. Ces derniers étant souvent interceptés, le P.-M. Sten a aussi été utilisé par l'adversaire, notamment par ses auxiliaires comme les francs-gardes permanents de la Milice française que l'occupant ne voulait pas équiper d'armes allemandes (le P.-M. français MAS 38 étant rare et d'un calibre insuffisant).

Distribué avec parcimonie dans les parachutages de 1943, où il était destiné à doter les équipes de sabotage des réseaux d'action et les groupes francs des mouvements de résistance, le P.-M. Sten a été parachuté en masse après le débarquement du 6 juin1944 (près de 200 000 en France).

Au cours de la guerre, Mauser-Werke réussit à concevoir, dans le plus grand secret, une copie parfaite du Sten Mk II, destinée à équiper les éventuelles unités de guérilla dans les territoires occupés par les Alliés : le Maschinenpistolengerät Potsdam, qui vit le jour à raison de 25 à 30 000 exemplaires. A la fin 1944, en vue d'armer les nombreuses cohortes du Volkssturm, les chantiers navals Blohm & Voss ont produit une autre copie moins fidèle et plus sommaire du Sten Mk II avec un magasin vertical, une poignée-pistolet et une crosse tubulaire simple : le Maschinenpistole (MP) 3008, mais seulement 10 000 exemplaires ont pu être fabriqués. Cette arme mesure environ 80 cm pour 3,6 kg (arme vide). Les autres points sont ceux de la Sten.

Il y eu, après la guerre, des fabriques non officielles de Sten dans certains pays. On estime ainsi que la Haganah (mouvement sioniste armé en Palestine) a produit environ 16 000 Sten entre octobre 1947 et juillet 1948 dans ses ateliers clandestins (clandestins jusqu'au 15 mai1948, date du départ des troupes britanniques). Ces fabrications artisanales confirment la grande simplicité de conception du P.-M. Sten.

Finalement, celui-ci a été remplacé, dans l'armée britannique, par le P.-M.L2A3 Sterling en 1953.

L'armée américaine utilisa lors de la guerre du Viet Nam, dans le cadre des forces spéciales, des Sten avec des silencieux.


Source :

http://www.dday-overlord.com/sten_mark_2.htm


http://fr.wikipedia.org/wiki/Sten

http://www.ww2-soldiers.com/

http://world.guns.ru/smg/smg38-e.htm

_________________
Vincent

" Qu'importe le flacon pourvu que l'on ait l'ivresse ! "



http://corsicarms.activebb.net/index.forum
Revenir en haut Aller en bas
g41



Nombre de messages : 885
Age : 55
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: Sten   Jeu 23 Oct - 20:35

superbe boulot
Revenir en haut Aller en bas
Vincent
Admin


Masculin Nombre de messages : 2100
Age : 31
Localisation : Vendée
Emploi/loisirs : Armes en tous genre
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Sten   Jeu 23 Oct - 21:03

Je me suis bien amusé, j'ai pioché dans 4 sites et j'ai mélangé le tout !

Une petite question pour les pro, une Sten MK II qui n'aurait aucun numero de serie sur la carcasse mais qui est bien de WW2, c'est normal ?

_________________
Vincent

" Qu'importe le flacon pourvu que l'on ait l'ivresse ! "



http://corsicarms.activebb.net/index.forum
Revenir en haut Aller en bas
Charlemagne
responsable législation


Masculin Nombre de messages : 305
Age : 71
Localisation : Ile de France/Neustrie
Emploi/loisirs : Tir/collection/histoire/photo
Date d'inscription : 12/01/2008

MessageSujet: Re: Sten   Ven 24 Oct - 15:11

juste une petite remarque,certains documents donnent ENfield pour les dernières lettres et il faut préciser aussi que malgré la rusticité de la bête,on trouve quand même un sélecteur de tir.
Revenir en haut Aller en bas
g41



Nombre de messages : 885
Age : 55
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: Sten   Ven 24 Oct - 16:04

Vincent a écrit:
Je me suis bien amusé, j'ai pioché dans 4 sites et j'ai mélangé le tout !

Une petite question pour les pro, une Sten MK II qui n'aurait aucun numero de serie sur la carcasse mais qui est bien de WW2, c'est normal ?

de tte les facons une arme militaire a toujours un numero (civile aussi d'ailleurs) donc deux solutions ou le numero a ete ote pour une raison inconnu mais certainement pas innocente ou le numero a ete frappe light et traine sous une epaisse couche de peinture autre solutions un bricolo bien equipe a refait une sten et la sauf coup de bol le canon n'est pas rayé (sauf si il en recup un qq part)

autrement il n'y a pas de sten anglaises fabriquée apres guerre les stocks etant largement suffissant pour le temps de paix et les premiers exemplaires du sterling etaient en experimentation dans certaines unités completement en fin de guerre

skorzeny preferai la sten au mp 40 quant a la fiabilité la sten est aisement reparable n'importe ou ( deux vis pour acceder au mecanisme) du moment qu'on a des ressort et un extracteur de rechange le mp 40 est bcp moins facile d'acces

pour le gerat posdam il est tellement bien imité ( y compris les marquages) que les pecialiste savent qu'elle a exister (document le prouvant ) mais n'ont jamais pu en exhibe un exemplaire certifie

pour les armes israeliennes je pense que les marquages ont ete aussi pompes pour des raisons de discretion
voili voilou
Revenir en haut Aller en bas
Vincent
Admin


Masculin Nombre de messages : 2100
Age : 31
Localisation : Vendée
Emploi/loisirs : Armes en tous genre
Date d'inscription : 05/10/2007

MessageSujet: Re: Sten   Ven 24 Oct - 16:35

Merci Maîtres !

_________________
Vincent

" Qu'importe le flacon pourvu que l'on ait l'ivresse ! "



http://corsicarms.activebb.net/index.forum
Revenir en haut Aller en bas
g41



Nombre de messages : 885
Age : 55
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: Sten   Ven 24 Oct - 16:41

t'as raison d'essayer de te racheter de tes tentatives d frasques avec mike
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sten   Aujourd'hui à 0:01

Revenir en haut Aller en bas
 
Sten
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sangles de Sten
» Arnhem '44
» Officier para britannique
» Ox&Bucks, Pegasus Bridge, June 1944
» recherche crosse et bandoulière de Sten MK2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ARMUNITIONS :: armes légères :: pistolets mitrailleurs et fusils d'assault-
Sauter vers: